Comment vaincre l’anxiété ?

Parmi les troubles mentaux que l’on connait déjà, l’anxiété est celle qui peut arriver au plus grand nombre de personnes. Un sentiment d’insécurité et le besoin incessant d’être rassuré sont les symptômes communs. Comprendre les crises d’anxiété n’est pas facile pour les personnes qui n’en présentent pas. Chez celles qui vivent avec, il s’agit d’une vraie phobie. Mais il est tout à fait possible de vaincre l’anxiété. En poursuivant votre lecture, vous découvrirez comment.

Qu’est-ce que l’anxiété ?

L’anxiété est une inquiétude intense, excessive et persistante qui se manifeste quand la personne se sent menacée par des circonstances qui, la plupart du temps, sont susceptibles de ne pas se produire. Il s’agit donc d’une réaction intense face à une chose qui fait peur. De temps en temps, les personnes présentant les troubles d’anxiété reconnaissent que leur angoisse n’est pas justifiée, mais elles ne savent pas non plus comment la combattre. Cependant, elle peut aussi résulter d’une ou plusieurs situations vécues par le passé dont la personne se voit incapable de s’en séparer. Ceux qui connaissent ce sentiment de peur doivent avoir un coup de main de leur entourage afin de vaincre l’anxiété.

Les causes et les facteurs

Plusieurs facteurs peuvent causer l’anxiété et les crises qui vont avec. Par ailleurs, il est à noter qu’avoir une certaine peur est naturel chez chaque individu lorsqu’on est contraint de prendre parole en public ou encore avant un examen, par exemple. L’anxiété est classifiée comme étant une maladie quand elle se manifeste excessivement sur une longue durée au point d’affecter la vie quotidienne. Les vrais facteurs de l’angoisse demeurent indéfinissables jusqu’à ce jour, mais d’après une étude, elle peut être en partie génétique. Cependant, découvrir les éléments déclencheurs peut être possible. En général, l’anxiété résulte d’événements traumatisants expérimentés pendant l’enfance. La présence d’autres handicaps psychiatriques tels que la dépression, les troubles bipolaires, etc. provoquent également de l’agitation chez une personne. Mais bien entendu, assez de volonté et l’aides d’autrui peuvent permettre au sujet de vaincre l’anxiété.

Les différentes formes d’anxiété

L’anxiété est une vraie maladie qui peut atteindre tout le monde. Une personne présentant des troubles anxieux devrait donc garder en tête qu’elle n’est pas la seule. En effet, quand on fait face à une situation, on a toujours tendance à croire que cela n’arrive qu’à nous. Et cette pensée est la forme la plus commune de l’angoisse. Mais comme toute maladie, elle peut aussi se présenter sous différents aspects.

L’anxiété saine

Il s’agit de la forme de l’anxiété qui nous sert d’alarme. Elle nous prévient d’une position en incitant notre corps à procéder en conséquence. C’est-à-dire qu’elle donne à notre corps le choix de se défendre, de fuir ou de rester en place. C’est ce qu’on appelle « fight, flight or freeze ». Fight c’est quand votre corps a la capacité de faire face à la situation et de s’autodéfendre. Flight c’est lorsque vous vous trouvez devant une cause et que vous ne pouvez rien faire d’autre que de vous enfuir. Et le dernier cas, freeze, c’est au moment où vous ne savez pas quoi faire et votre corps s’immobilise sans que vous ne puissiez faire quoi que ce soit.

L’anxiété malsaine

Elle est dite malsaine quand votre inquiétude vous pousse à agir ou penser de façon exagérée par rapport à une situation qui pourrait finalement ne pas arriver. C’est également la forme la plus répandue de cette maladie. Elle est la véritable raison pour laquelle vaincre l’anxiété devient un cas presque urgent.

Quelle est la différence entre ces deux cas ?

Avant un examen, toute personne stresse, c’est quelque chose de tout à fait normal. Toutefois, cette période peut montrer les deux différentes formes d’anxiété mentionnées ci-dessus. L’anxiété est dite saine quand elle vous oblige à réviser, à apprendre un peu plus de choses. Elle est cependant malsaine, quand malgré les efforts dont vous-même êtes conscient, vous doutez de votre capacité et de ce que vous pouvez accomplir. Ce qui, en général, mène à un échec qu’on aurait très bien pu éviter. La personne se doit donc de vaincre cette anxiété.

De même pour les situations où elle vous fait vous sentir en danger. Prenons en exemple les animaux. Si vous vous retrouvez dans la forêt et croisez le chemin d’un ours, la première réaction serait d’avoir peur et de chercher à s’enfuir. C’est l’anxiété saine. Mais quand vous vous trouvez chez vous, dans votre chambre, et que vous paniquez à la vue d’un cafard, cela est plus ou moins anormal. Vous reconnaissez très bien que vous faites plus de 100 fois la taille de ce petit insecte. Mais dans certains cas, on devrait quand même admettre que chez certaines personnes, les insectes sont l’objet de leur phobie. Dans ces cas-là, vaincre l’anxiété amène à une vision plus positive de ce qui vous entoure.

Anxiété légère

Elle se manifeste par des sentiments d’angoisse quand un événement va survenir sans pour autant vous faire agir d’une manière étrange aux yeux des autres. C’est-à-dire que vous réussissez très bien à surmonter la situation et ne cherchez pas à l’éviter.

Anxiété moyenne

Vous éprouvez des sentiments de réticence par rapport à une situation et au fond de vous, vous souhaiterez l’esquiver. Mais vous le faites et décidez donc de l’affronter. Pendant ces moments, quelques symptômes sont susceptibles de se montrer. Dans ces cas, l’anxiété se manifeste en tracas, emportement, agitation, préoccupation, fatigue, et même des tensions musculaires.

Anxiété lourde

L’anxiété lourde ou extrême est le cas où elle prend le dessus sur vous et peut atteindre jusqu’à votre vie quotidienne. Elle vous pousse continuellement à éviter des situations pendant lesquelles vous ne vous sentez pas vraiment en sécurité. L’anxiété lourde peut être très grave parce qu’elle est susceptible de devenir maître de tous vos agissements et entraîner une dépersonnalisation sans que vous ne vous en rendiez compte. Palpitations, vertige, bouche sèche, nausée, visage blême, hyperventilation et transpiration sont les principaux symptômes.

Manque de confiance en soi

Le manque de confiance en soi est également une forme très répandue de l’anxiété. Ce sentiment entraîne des envies constantes de repousser quelque chose parce qu’on a peur de ne pas être à la hauteur. Il est souvent classé comme étant une crainte de l’échec. Les symptômes sont très évidents : une image négative de soi, de l’autocritique néfaste, de la difficulté à accepter un compliment, trop exigeant envers soi-même, perfectionnisme, fuites de responsabilité, et certaines manifestations de l’anxiété lourde. Vaincre l’anxiété est primordial chez les personnes qui manquent, voire n’ont aucune confiance en eux-mêmes.

Quelques conseils pour vaincre l’anxiété

Il existe plusieurs moyens accessibles à tous pour vaincre l’anxiété.

La respiration

Les médecins spécialisés en psychothérapie conseillent un exercice de respiration pour toutes formes de trouble psychologique et psychiatrique. Le but est de permettre à la personne de se focaliser sur son souffle au lieu de sa crise. Il s’agit d’inspirer profondément, de compter quelques secondes et d’expirer. En plus de calmer les symptômes, cela aide le cœur et la tension artérielle à reprendre leur rythme normal.

Un lieu en sécurité pour faire travailler les sens

Il s’agit de penser à un lieu, réel ou pas, où vous éprouverez de la sécurité. Prenons comme exemple une cabane en bois, au bord d’une rivière où vous pouvez entendre le chant des oiseaux et admirer le lever du soleil. Quand vous sentez donc l’anxiété venir, vous pouvez imaginer ce lieu et exercer votre respiration.

Se remémorer un heureux souvenir

Si vous ne réussissez pas à trouver ce lieu imaginaire en sécurité, vous pouvez utiliser un souvenir. Retrouvez un moment dans votre passé où vous vous sentiez heureux, un jour qui a marqué votre vie. Quand vous vous angoissez, pensez à ce moment.

Caresser un animal

D’après une étude, les animaux reconnaissent les personnes qui ne se sentent pas bien ou qui passent un mauvais moment. Si vous avez un animal de compagnie, faites-lui un câlin ou prenez-le dans vos bras si possible, vous verrez que cela vous sera d’une grande aide.

Pratiquer une activité physique

Cela peut être de la danse, du yoga, des arts martiaux, ou peu importe. Tant que cela vous aide à extérioriser vos sentiments, vos craintes et vos angoisses, c’est une bonne chose. Parce que oui, l’angoisse et les crises sont fatigantes, autant psychologiquement que physiquement. L’activité physique vous aidera à vaincre l’anxiété et cela vous permettra également d’élargir votre cercle de connaissance.

S’occuper

Au lieu de vous apitoyer sur votre sort et de vous laisser emporter par l’anxiété, occupez-vous. Apprenez différentes choses, faites des sorties en famille et avec vos amis, lisez de nouveaux livres, écrivez… De plus, c’est un excellent moyen pour vous de retrouver votre confiance en vous, car une seule activité pourrait vous permettre de réaliser que vous avez la capacité de faire ceci et cela.

Demander de l’aide

Dans le cas où malgré vos efforts, vous n’arrivez pas à faire face à votre anxiété, ne perdez pas courage et demandez à quelqu’un de vous aider. N’oubliez pas non plus qu’il ne devrait y avoir aucune honte à aller voir des spécialistes.

Vous pouvez également visiter les autres articles de ce blog < Tous les articles >

Laisser un commentaire