Sport et bien-être

Pour comprendre la relation entre le sport et le bien-être il faudrait remonter à la relation entre le cerveau et le corps humain. Le premier, représentant 2% du corps humain en tant que masse, consomme 20% de l’énergie du corps humain. Si le corps a besoin d’un cerveau performant pour fonctionner, le cerveau a également besoin d’un corps performant dans lequel puiser l’énergie dont il a besoin. La fameuse maxime qui voudrait qu’on ait un esprit sain dans un corps sain en est la meilleure illustration. En outre, le sport agit directement sur le cerveau ce qui justifie doublement son impact sur le bien-être.

Stimule la bonne humeur

La pratique d’une activité physique stimule la sécrétion d’une hormone appelée dopamine au niveau du cerveau. Cette hormone appelée hormone du bonheur vous rend bien dans votre peau. Ainsi, les douleurs qui accompagnent l’activité physique peuvent être comparées aux douleurs de l’enfantement qui sont suivi par un bonheur immense. Par ailleurs, cet épuisement occasionné, provoque le sommeil et constitue le meilleur remède contre l’insomnie et les troubles du sommeil. A votre réveil vous devenez comme neuf. En effet, des études ont démontré que les endorphines sont secrétées en plus grande quantité chez les athlètes.

Un antidépresseur

Des études ont été faites sur des patients souffrant de dépression chroniques. Les résultats ont montré que les patients à qui on obligeait de faire du sport voyaient leurs symptômes disparaitre plus rapidement et avaient moins de chances de rechute. En comparaison avec ceux à qui on administrait des médicaments antidépresseurs, les résultats étaient moindres avec plus de risques de rechute. On a quand même pu constater que ceux qui ont allié les deux formes de thérapie avaient des résultats plus positifs. On en a conclu que le sport agit sur le mental et le bien-être  des patients grâce à la sécrétion d’endorphine. Il a un impact psychologique qui lui permet de lutter efficacement et durablement contre la dépression. Contrairement aux médicaments, il a le privilège de pouvoir agir en amont, c’est-à-dire comme outil de prévention.

Ralentisseur de vieillesse

L’activité physique lutte contre la vieillesse à deux niveaux. D’une part, il agit dans la protection des neurones. Cela vous préserve contre l’Alzheimer surtout si vous travaillez beaucoup avec la tête. Vos facultés mentales sont davantage préservées. D’autre part, le sport ralentit la vieillesse de la peau en lui permettant de garder sa souplesse et son élasticité. Les muscles sont plus dégourdit, le système digestif plus actif et vous êtes globalement plus vigoureux.

Sur la sexualité

Le sport agit positivement sur la sexualité grâce à la performance cardiaque occasionnée. Il influe sur la fonction érectile en vous rendant plus performant. Ainsi, il vous permet de maintenir d’une façon durable, la bonne qualité des rapports sexuels. Il a été prouvé qu’une bonne vie sexuelle chez l’homme est source de bien-être, de bonheur et de confiance en soi. Vous vous sentirez bien dans votre peau, relaxe et en assurance. Si la pratique du sexe peut lutter contre le stress ne pas être performant occasionne des frustrations qui peuvent procurer l’effet contraire.

Contre l’obésité

La pratique du sport permet de lutter contre l’obésité et le surpoids. Il vous permet de garder un poids idéal et naturel en brûlant toutes les calories supplémentaires. L’obésité étant la porte d’entrée de plusieurs maladies telles que le diabète, l’hypertension artérielle ou des troubles comme la boulimie, c’est un état provoqué ou aggravé par la non pratique de sport et une mauvaise alimentation. Au-delà de vous sentir bien dans votre peau en perdant du poids, le sport joue un rôle préventif sur les risques de maladies cardiovasculaires liées à l’obésité.

Vous pouvez également visiter les autres articles de ce blog < Tous les articles >

Laisser un commentaire