Comment sortir d’un burn-out ?

Comment sortir d'un burn-out ?

Travail d’équipe, tensions, contraintes de temps et corrections constantes. Beaucoup d’entre nous en font l’expérience tous les jours. Le stress au travail à long terme peut avoir diverses conséquences. L’un d’eux est le burn-out. Que faire pour rendre votre travail agréable à nouveau et sortir d’un burn-out ?

Habituellement, nous choisissons une profession qui correspond à nos intérêts, ou au moins une que nous pouvons apprécier. La routine est la pire et nous voulons l’éviter. Cependant, lorsque nous cherchons de nouveaux défis, nous nous perdons souvent en chemin, oubliant nos propres besoins. Le travail devient numéro un. Lorsque nous faisons de notre mieux, nous ne pensons pas à la façon dont un tel effort affectera notre santé, non seulement physiquement mais aussi mentalement.

Stress, occupé, le travail d’équipe, le respect des normes et des corrections peuvent détruire notre estime de soi et conduire à un état où le travail sera une nécessité difficile. Tourment de routine et prolongé. Et on sentira que ce n’est pas la même chose qu’au début, qu’il vaut probablement la peine de changer quelque chose. Peut-être, cependant, manquera-t-on de force pour les changements et nous resterons en position, suivant les ordres, n’apportant rien de nous-mêmes.

Qu’est-ce que l’épuisement professionnel

Le terme ‘ ‘ épuisement émotionnel ‘ ‘ a été introduit pour la première fois par le psychiatre américain Herbert Freudenberger en 1974. Il a résumé les changements qu’il a observés chez les professionnels travaillant en psychiatrie. L’un des principaux chercheurs contemporains sur le problème du burn-out est Christina Maslach, professeur de psychologie à l’Université de Californie à Berkeley. Selon la classification de Maslach, le burn-out est directement lié à une activité constante : c’est ce qui distingue le syndrome des autres changements émotionnels.

En mai 2019, l’OMS a décrit les signes du syndrome de burn-out. Les journalistes ont capté l’information sans comprendre : il y avait des publications que le burn-out était officiellement reconnu comme une maladie. Mais ce n’est pas le cas les experts ne l’ont pas inclus dans la liste des diagnostics médicaux. Le syndrome est défini comme un phénomène causé par un stress prolongé. C’est un facteur qui peut influencer le développement des maladies, mais ce n’est pas lui-même.

Les partisans du syndrome pensent que le monde moderne crée inévitablement des conditions d’épuisement professionnel. Les employés de bureau passent 8 à 10 heures par jour derrière l’écran, les gens communiquent moins personnellement, utilisant pour cela les réseaux sociaux et les messageries instantanées, le flux d’informations entrantes ne cesse de croître. Il est difficile pour une personne de faire face à une telle pression. Le burn-out en est une conséquence naturelle, selon les experts.

Raisons du burn-out

Il existe des facteurs externes et internes qui peuvent conduire au burn-out. Par exemple, les conditions de travail sont externes – elles peuvent être modifiées relativement rapidement. Les facteurs internes sont les attitudes, les modèles de comportement, les traits de caractère et les croyances qui guident une personne dans ses décisions. Les conditions externes peuvent affecter lorsqu’une personne a déjà des prérequis internes pour l’épuisement professionnel.

Facteurs externes :

  • Surcharge, horaire de travail chargé
  • Manque de rémunération satisfaisante
  • Délais, distractions : impossible de s’immerger dans le travail, se retire toujours du processus
  • Travail mal aimé
  • Conflits de travail, atmosphère malsaine, pression ou isolement dans l’équipe

Facteurs internes :

  • Hyper responsabilité : ‘ ‘ faire ce qu’il faut, à temps sera l’idéal ‘ ‘
  • Pression d’autorité : lieu de travail prestigieux, responsabilité envers le référent
  • Le sentiment que le travail est une super valeur, il vient toujours en premier
  • Peur d’échouer

Comment reconnaître un burn-out ?

Une personne en burn-out souffre des trois choses suivantes pendant au moins six mois :

  • Plaintes de tension, telles que : fatigue physique, problèmes de concentration, problèmes de mémoire, sommeil agité, inquiétude.
  • Perte de prise sur la situation et sentiment d’impuissance. Perte de contrôle sur la vie et les problèmes dans votre vie.
  • Les plaintes rendent les activités quotidiennes difficiles à accomplir. Parfois même impossible. Vous le remarquez généralement dans plusieurs domaines, comme à la maison, au travail, dans un environnement social et/ou dans la circulation.

Symptômes

Le burn-out peut également entraîner des symptômes physiques, tels que :

  • Mal de tête
  • Vertiges
  • Douleur thoracique
  • Palpitations
  • Douleurs abdominales ou ballonnements
  • Troubles digestifs

Les conseils pour sortir d’un burn-out

Votre entreprise devra être informé dès les premiers signes d’un burn-out

Les modalités de travail et les conditions de travail sont à l’origine de vos symptômes. On parle de risque psychosocial ( RPS ) au travail. N’attendez pas le burn-out. Vos conditions de travail vous font souffrir et vous devez en parler à votre supérieur. Une des conséquences du burn-out est l’absentéisme répété. Par conséquent, signaler votre situation est dans le meilleur intérêt de vous et de votre entreprise. Si votre esprit et votre corps commencent à trembler, rappelez-vous de la hiérarchie.

Vous devez consulter un médecin pour sortir d’un burn-out

En cas de fatigue, de troubles du sommeil et de troubles du comportement liés au travail, veuillez consulter un médecin. Vous pouvez contacter votre médecin généraliste ou professionnel. Ces professionnels savent détecter les symptômes de l’épuisement professionnel. Après l’examen physique, le médecin vous demandera de prendre un congé de maladie d’au moins quelques semaines. En fonction de votre état de santé, un médecin praticien déterminera si vous pouvez retourner au travail. Ne laissez pas la peur de perdre votre emploi vous forcer à souffrir. Marie Pezé précise que 80 % des patients reprennent le travail.

Etre suivi par un psychologue ou un psychiatre pour sortir d’un burn-out

Le burn-out est une expérience traumatisante pour le corps et le moral. Consulter un psychiatre ou un psychologue peut vous aider à surmonter cette épreuve. Il saura mieux vous édifier et vous serez à mesure de mieux géré le stress. Les consultations psychiatriques et psychologiques sont remboursées dans le cadre du processus de soins. La prescription d’un médecin sera donc nécessaire pour vous.

Pour sortir du burn-out, il faut rétablir l’équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle. Pendant votre arrêt maladie, envisager peut-être de chercher un autre emploi ou même de vous reconvertir.

Vous pouvez également visiter les autres articles de ce blog < Tous les articles >

Comment faire pour être heureux ?

Comment faire pour être heureux ?

Cela peut sembler être de la sagesse, mais cela a fait l’objet de recherches scientifiques. Vous pouvez apprendre à être heureux. Et parce que nous vous souhaitons tout le bonheur du monde. Nous vous demandons de relever le défi avec ses conseils.

Apprenez à protéger vos limites personnelles pour être heureux

Comment réagissez-vous lorsqu’un ami vous crie dessus ? Êtes-vous en mesure de refuser des demandes à vos proches s’ils vous mettent mal à l’aise ? Que ressentez-vous lorsque votre conjoint ( ou meilleur ami ) dit quelque chose de ‘ ‘ mal ‘ ‘ ? Les limites personnelles de chaque personne sont un ensemble de normes. De morale, d’habitudes et des valeurs dont le respect rend heureux. Tout le monde a besoin de limites psychologiques personnelles afin de ressentir clairement : où sont vos attitudes et où sont les autres, où sont vos besoins et où sont les besoins des autres.

Les limites personnelles peuvent être ouvertes à ‘ ‘ l’importation ‘ ‘ lorsque nous acceptons volontiers l’aide. Les ressources, le temps, l’argent de quelqu’un d’autre ou pour ‘ ‘ l’exportation ‘ ‘ – nos propres ressources. Nous gardons généralement ce dont nous avons particulièrement besoin. Et nous exportons soit ce que nous avons en abondance, soit ce pour quoi nous espérons obtenir un bon prix. Afin de ne pas permettre à d’autres personnes de vous utiliser, c’est-à-dire de violer vos limites, vous devez être capable de dire ‘ ‘ non ‘ ‘ et de défendre votre droit à l’espace personnel. Aux sentiments et aux actions, à condition qu’ils ne violent pas les limites des autres.

Passez plus de temps avec votre famille et vos amis

Pour les Danois les plus heureux du monde, le secret du bonheur est simple : vous devez vous efforcer de maintenir un équilibre sain entre vie professionnelle et vie privée. 78% des Danois rencontrent des amis, de la famille ou des collègues en dehors du travail au moins une fois par semaine. Rencontrer des amis est rempli d’inquiétude mutuelle et de tranquillité. C’est le royaume de l’égalité : personne ne se fait remarquer, personne n’essaie de devenir le principal. Les invités aident l’hôte à préparer la nourriture, à mettre la table, puis à tout mettre en ordre. Dans une atmosphère aussi détendue, vous pouvez vous détendre complètement et être vous-même. C’est une grande zone de confort où tout le monde se sent bien.

Soyez généreux pour être heureux

Lorsque nous aidons les autres, nous éprouvons souvent l’euphorie de l’aide. Le cerveau commence à libérer des endorphines qui induisent du plaisir. De toute évidence, les actions dictées par la miséricorde activent les mêmes centres dans le cerveau que les pensées sur le chocolat. Une agréable sensation de chaleur ressentie avec l’aide des autres ( à la fois en paroles et en actes ) s’explique par la libération d’ocytocine ( la même hormone est produite chez une mère qui allaite ). Elle a un effet bénéfique sur la condition physique, en particulier, empêche le développement de processus inflammatoires dans le système cardiovasculaire. La compassion guérit littéralement le cœur et nous rend heureux. C’est aussi contagieux.

Écoutez votre intuition

La psychologue et auteur des livres ‘ ‘ 100 façons de changer la vie ‘ ‘ Larisa Parfentieva assure que suivre la voix intérieure et la capacité de ‘ ‘ danser sur sa propre musique ‘ ‘ aide à montrer de l’amour pour soi-même. Vous ne gagnerez peut-être pas autant que vous le souhaitez. Peut-être que personne ne saura avec vous. Mais vous serez heureux. Pour de vrai.

Fixez-vous des objectifs pour être heureux

L’établissement d’objectifs, grands ou petits, développe la pensée indépendante chez une personne la composante la plus importante d’une vie heureuse. Pour obtenir les résultats que vous souhaitez, vous devez faire correspondre vos objectifs avec votre nature. Le Dr Edwin Locke, professeur émérite de psychologie à la University of Maryland Business School, déclare : ‘ ‘ Les personnes qui choisissent des objectifs en copiant les objectifs des autres ne peuvent jamais être vraiment heureuses. Ils ne sont plus maîtres de leur vie.’ ‘

Fixer vos propres objectifs peut aider à renforcer votre estime de soi, un autre élément important du bonheur. Chaque fois que vous atteignez un autre objectif et que vous l’ajoutez à votre liste de victoires personnelles. Vous vous prouvez que vous pouvez atteindre ce pour quoi vous aspirez. Cela renforce votre foi en vous-même.

Abandonnez les relations destructrices

Lorsqu’une personne trouve un environnement qui soutient ses rêves et ses valeurs, sa croissance et sa satisfaction globale dans la vie sont considérablement améliorées. Débarrassez-vous du contact avec des personnes toxiques. C’est vous qui choisissez à côté de quelles personnes vous vivrez votre vie. Si quelqu’un vous tire vers le bas tout le temps, décidez-vous, laissez cette personne partir et passez à autre chose. Entourez-vous de personnes qui partagent vos valeurs et vous aident à avancer.

Prenez soin de votre santé

Facilitez votre routine d’entraînement et ne vous surmenez pas. Vous devriez avoir du temps pour le repos, le travail et les sports actifs. Par conséquent, trouvez le type de remise en forme qui apportera de réels avantages à la fois au corps et à l’esprit. Par exemple, allez courir seul pour vous vider l’esprit, ou trouvez une salle d’entraînement près de chez vous où vous êtes à l’aise.

Faire des loisirs

Une vie vraiment harmonieuse ne doit pas se limiter au travail et aux tâches familiales. Il est très important que vous ayez une activité créative qui procure du plaisir par exemple origami, tricot, poterie, dessin à l’aquarelle, composition de compositions florales. Les scientifiques ont montré que les loisirs peuvent nous aider à surmonter la tristesse et la dépression et à renforcer notre confiance en nous.

Ne courez pas après le bonheur

Le paradoxe du bonheur est que sa poursuite consciente est fondamentalement incompatible avec la nature même du bonheur. Le vrai bonheur vient des actions qui vous sont précieuses en elles-mêmes, et non pour une quelconque raison extérieure même en apparence dignes comme le désir d’être heureux.

Aller à l’air frais. Souvenez-vous ce en quoi vous pouvez être reconnaissant pour la journée passée. Faire du sport. Aller se promener. Invitez vos amis. Trouver un nouveau sens dans une situation difficile. Le bonheur est partout.

Vous pouvez également visiter les autres articles de ce blog < Tous les articles >

Se libérer de ses peurs

Se libérer de ses peurs

Le principal problème d’une personne au XXIe siècle dans le monde d’une surabondance d’informations est la peur. Comment y faire face et se libérer de ses peurs.

Qu’est-ce que la peur ?

Pour les humains, cela a toujours été un mécanisme de défense naturel. Qui permet d’échapper à une bête dangereuse ou de se cacher d’une inondation. Mais les temps ont changé, et s’il y a 400 ans un habitant sur trois de la planète ne mourait pas de sa propre mort, aujourd’hui seulement tous les millièmes. Nous vivons à l’ère la plus sûre de l’histoire de l’humanité. Nous ne voyons des animaux sauvages qu’au zoo et des bandits dans l’écrasante majorité des cas uniquement lorsque nous regardons des drames criminels. Notre peur est aussi forte qu’elle l’était il y a trois ou mille ans. Mais aujourd’hui, nous n’en avons pas du tout besoin. Comment s’en débarrasser et commencer à respirer profondément ?

La peur est un frein

Dans les situations de survie, la peur est nécessaire. Mais pour la personne moyenne qui n’est pas dans des conditions extrêmes, elle est absolument inutile. C’est à cause de la peur que nous n’obtenons pas ce que nous voulons. Tout d’abord, il faut comprendre une chose simple à propos de la peur. Si vous ne vous tenez pas sur une falaise au-dessus d’un abîme, vous ne regardez pas dans les yeux d’un mamba noir. Et vous n’êtes pas allongé dans un sous-sol humide avec un bâillon dans la bouche, enchaînée à un radiateur. Alors la cause de la peur n’est que dans la tête. Elle se forme dans la petite enfance et reste avec une personne tout au long de sa vie. Jusqu’à ce que lui-même, une personne, décide de la prendre et finalement de s’en débarrasser.

Pourquoi la peur ?

Alors pourquoi certaines personnes ont-elles peur et d’autres pas ? Parce que la première n’a pas développé une confiance fondamentale dans le monde dans l’enfance. Alors que la deuxième est éduqué par des parents calmes et sûrs d’eux. Qui élèvent l’enfant dans une atmosphère de bonheur et d’équilibre. Ceux qui ne crient pas de l’autre côté du bac à sable ‘ ‘ Mets ton chapeau immédiatement, ou tu vas tomber malade et mourir ! ‘ ‘ Hélas, la plupart de nos concitoyens ont grandi dans des circonstances complètement différentes. L’habitude d’avoir peur vit avec nous et attend quel événement réel suivra.

Voici quelques astuces pour se libérer de la peur

Celui qui veut se libérer de la peur doit laisser derrière lui ce qui lui est familier et s’ouvrir à ce qui l’attend : il doit faire connaître l’inconnu.

Si nous restons dans les limites sûres de la connaissance, nous ne pourrons jamais expérimenter notre pleine capacité. Même Einstein ne savait que trop bien que l’intellect est limité, en disant : ‘ ‘ La connaissance est limitée, tandis que l’imagination embrasse le monde entier. ‘ ‘

Vous l’avez déjà en vous pour se libérer de ses peurs

Osez explorer, vivez avec passion et expérimentez la plénitude, la joie, la paix et l’amour inconditionnel déjà présents dans votre cœur. Lorsque vous les trouverez, vous vous rendrez compte que vous avez toujours su que vous les aviez en vous, mais que vous les avez seulement oubliés.

Laissez votre peur être votre professeur

Lorsque vous vous reconnectez à ces sources intérieures, cette même peur peut devenir votre maître, la lumière qui vous montre le chemin. En ne rejetant pas la peur, mais en marchant vers elle, nous continuons à défier les limites de l’existence et devenons plus conscients de notre vrai moi.

Puisez dans votre conscience intérieure pour se libérer de ses peurs

Mais pour faire face à votre peur, il est important de puiser d’abord dans votre conscience intérieure, ce que j’appelle la conscience de l’amour. Peut-être que quelque chose d’autre fonctionnera mieux pour vous, comme un mantra par exemple, mais la chose la plus importante est que vous développiez un havre de paix intérieur chaleureux dans lequel jeter l’ancre et vous rabattre.

Ne résistez pas au flux de la vie et devenez spectateur

Nos peurs sont provoquées par des insécurités externes. La peur de perdre nos attachements, la peur que quelque chose puisse mal tourner et ronger notre sentiment de sécurité. Lorsque la peur s’installe, nous nous fermons et notre mécanisme de défense s’enclenche. Nous commençons à résister et à dire non au nouveau et à l’inattendu.

Lorsque la peur vient, tournez-vous vers l’intérieur et connectez-vous avec cet endroit calme en vous. Vous verrez comment vos peurs apparaissent et activent leurs réponses de défense ; en devenant spectateur, vous pouvez choisir de ne pas y réagir, mais d’aller plus loin à l’intérieur.

Sentez votre peur pour se libérer de ses peurs

Si vous avez peur d’un changement extérieur, comme un déménagement, un nouvel emploi, une nouvelle relation, permettez-vous de ressentir votre peur. Au lieu que votre peur et votre incertitude dominent vos actions, vous pourrez les dépasser et choisir de vous laisser emporter par le nouveau et l’inattendu, même si la peur est toujours là.

Réalisez que vous avez le choix

À chaque instant, nous avons le choix. En fin de compte, nous choisissons la peur ou l’amour. Celui qui a développé l’amour pour lui-même n’est plus prisonnier de sa peur.

Soyez ouvert à l’abondance de la vie pour se libérer de ses peurs

Osez aller au-delà de vos limites. Dites ‘ ‘ oui ‘ ‘ à vous-même, à votre vérité. En faisant cela, vous serez ouvert à recevoir le flux abondant de l’univers, qui veut que vous donniez le meilleur. C’est un changement intérieur qui change tout extérieurement.

Vous pouvez également visiter les autres articles de ce blog < Tous les articles >

Ondes positives et pensées positives

Ondes positives et pensées positives

Une citation dit ‘ ‘ un mental positif, produit des sentiments positifs et attire des évènements positifs ‘ ‘. Votre mental est ce qui guidera votre pensée positive, attelez-vous à orienter ces pensées vers la joie, le bonheur, l’enthousiasme, la sérénité. Ces pensées positives sont indéniablement liées aux ondes positives qu’elles ramènent. Ressentez des changements s’opérer autour de vous, observez que tout vous réussit car vous savez en tirer bon partie.

Comment comprendre le principe de la pensée positive ?

Tout d’abord, prenez la pensée positive comme un mode de vie qui vous apportera le bien être peu importe votre situation. Focalisez-vous sur les émotions qui vous traversent à l’annonce d’une bonne nouvelle. La pensée positive vous permet d’appréhender sereinement les événements et votre sourire libère les hormones liées au plaisir. Développer votre optimisme et adopter une pensée positive augmentera votre confiance en vous.

Pratiquez la pensée positive et observez ses effets bénéfiques sur votre système immunitaire et votre résistance aux maladies. Se convaincre soi- même demande quelquefois un peu de temps mais le plus important reste d’y croire. La pensée positive ne nie pas le négatif car parfois les souffrances doivent être extériorisées. Elle développe surtout votre estime et booste votre moral.

Quelles sont les pensées positives à toujours avoir en tête ?

Ne soyez pas figé sur un moment parfait avec de longues attentes, faites en sorte que chaque moment soit parfait pour vous. Il existe des miracles dans la vie, alors vous n’avez pas besoin de vivre exclusivement comme s’il n’y en avait pas. Soyez content, et dirigez votre vie selon votre entendement. Transformez l’impossible en possible juste à la force de vos rêves, votre détermination et votre abnégation.

Tout comme Henry Ford, voyez l’échec comme l’opportunité de refaire mais de manière plus intelligente. Frayez-vous un chemin chaque fois que votre volonté voudra vous mener quelque part. Les changements sont difficiles, alors luttez contre l’adversité et récoltez les fruits de votre semence. Vous n’êtes pas maître du temps, alors ne vous imposez pas de limite à l’accomplissement de qui vous devez être. Pour voir le bon côté des choses, vous avez juste besoin de décider de le faire.

Comment attirer les ondes positives dans votre vie ?

Commencez par être en paix et en harmonie avec vous-même, ensuite soyez le avec ceux qui vous entourent, au boulot comme en famille. Par opposition, évitez de créer de l’énergie négative par du stress, de la tristesse ou des remords. Pour cela, choisissez consciemment de créer de l’énergie positive, cette énergie s’accompagnera de vibration qui vous gardera zen. Souvenez-vous toujours que vous êtes constitué de votre corps, de votre esprit et surtout de votre âme. Ces trois entités créent de l’énergie extérieure perceptible par les autres, raison pour laquelle en présence de certaines personnes vous serez calme.

Les personnes qui entrent en contact avec vous, le font aussi avec les ondes que vous véhiculer, lorsque ces ondes sont positives vous passerez un bon moment. Dès aujourd’hui, tournez le dos aux mauvaises énergies, gages de conflit, de ressentiment, de discorde. Faites le choix d’aligner vous-même les étoiles, soyez le vecteur de l’énergie positive qui améliorera votre quotidien.

Pourquoi précisément créer des ondes positives autour de vous ?

Votre corps et votre esprit sont finement liés. Créer des ondes positives vous rendra heureux, vous permettra de trouver l’amour et vous fera en bonne santé mentale et physique. L’esprit qui commande le corps n’est pas un mythe, faites en sorte que les ondes positives dirigent votre corps sur des sentiers appréciables. Avec les ondes positives vous serez constamment de bonne humeur, autour de vous se créera toujours une bonne ambiance.

Comment faire pour contrôler les ondes positives ?

Entretenez de bonnes relations, c’est par votre attitude avec les autres que ceux-ci chercheront à toujours être près de vous. Si vous constatez que les autres recherchent naturellement votre compagnie alors vous émettez des ondes positives. Entourez-vous de personnes positives, créez ce cercle autour de vous et propagez vos ondes positives. Évitez les influences négatives qui sont des éléments perturbateurs à votre bien être. Ne copiez pas de mauvaises habitudes et épurez votre vie des personnes toxiques qui y gravitent.

Soyez compatissant et gentil, c’est dans ces petits actes que vous mutualiserez le bonheur entre vous et la personne qui reçoit. Plus vous donnez de bons sentiments, plus vous en recevrez en retour, un échange où tout le monde gagne. Soyez reconnaissant chaque jour, vous pouvez l’être pour la vie, pour la paix, pour l’humilité, pour la prospérité. Exprimer votre gratitude et laisser aller les pensées négatives. Pratiquez la gratitude le matin au réveil et le soir au coucher. Évitez les reproches, acceptez vos erreurs et pardonnez-vous pour cela, se morfondre ne créera pas d’ondes positives.

Optez pour la méditation, soyez conscient de votre présence au milieu d’émotions et concentrez-vous sur les ondes positives que vous créez. Évitez la flemmardise, se bouger est le moyen le plus facile de libérer les blocages d’énergie en vous. Sachez que rechercher l’approbation des autres vous pousse à vous concentrer sur eux. Au contraire, c’est sur vous-même que doit être votre attention, soyez tel que vous êtes et qui vous êtes. Vivez selon vos attentes et laissez-vous porter par le calme et la nature. Observez la nature qui vous entoure, un arbre, une fleur, dans le calme et la tranquillité.

Quelles couleurs et plantes pour développer les ondes positives ?

La science des couleurs a pour but de trouver l’impact des couleurs dans votre vie. Le jaune est associé à l’estime de soi, à la communication et au pouvoir. C’est la couleur positive par excellence et est souvent liée aux rayons de soleil. Pour l’énergie, la force et la fascination, on trouve le rouge qui apporte de l’harmonie. Optez pour ses nuances les plus claires et vives. Le vert est la couleur de la fertilité et de la fraîcheur, il apaise et est considéré comme un anti-stress.

Dans le registre des plantes, on retrouve le jasmin qui attire l’énergie positive et nourrit les relations. Elle est capable d’apaiser un esprit troublé grâce à son arôme agréable. Le romarin purifie l’air, améliore l’humeur de votre maison, lutte contre l’anxiété, soigne l’insomnie et apporte la paix intérieure. Le bambou porte bonheur a été utilisé comme symbole de bonne fortune et vous portera chance dans votre vie amoureuse.

Vous pouvez également visiter les autres articles de ce blog < Tous les articles >

La peur de l’inconnu

La peur de l'inconnu

La peur de l’inconnu est une très grande sensibilité à la menace. Ainsi, elle provoque généralement un sentiment d’appréhension et d’hyper-vigilance à l’égard des situations nouvelles. En effet, les personnes qui abritent en elles cette peur ont dû mal à sortir de leurs zones de confort. Par conséquent, elles passent le plus souvent à côté d’expériences incroyables. Vous pouvez vous en débarrasser ! Toutefois, il vous faut avant toute chose parvenir à identifier la cause de votre peur.

D’où peut-elle bien provenir ?

Il est important de noter qu’elle est tributaire de chaque individu. Et, elle ne peut donc pas provenir d’une même source. Alors, l’intolérance à l’inconnu peut émaner d’un traumatisme personnel survenu à une période sensible de votre vie. Cela pourrait être dans votre enfance ou à l’âge adulte. Évidemment, une mauvaise expérience vécue dans votre passé peut provoquer en vous un état de stress chronique. Ce qui pourrait vous amener à construire dans votre tête une sorte de barrière protectrice. Cette dernière a généralement le rôle d’appréhender le moindre changement de repères. De plus, il peut arriver que la crainte de l’inconnu fasse partie intégrante de vous. Cela paraît étrange mais vrai. En effet, certaines personnes sont très prévoyantes. C’est-à-dire qu’elles cherchent toujours à vouloir tout contrôler. Raison pour laquelle, elles ne parviennent pas à supporter l’imprévu et le considèrent comme une éventuelle menace.

Comment échapper à la peur de l’inconnu ?

Voici quelques méthodes qui pourront vous aider à briser le blocage émotionnel qui vous empêche d’avancer dans votre vie.

Cherchez la véritable cause de votre peur pour vaincre la peur de l’inconnu

C’est la première étape. Vous devez impérativement chercher à savoir ce qui vous freine si vous désirez vraiment la surmonter. Ainsi, soyez à votre écoute. Autrement dit, vous devez être attentifs à la façon dont une situation vous affecte. Vous pouvez également faire une introspection pour déceler la source de votre anxiété. Demandez-vous ce qui vous effraie et pourquoi c’est le cas.

Informez-vous sur votre peur

Le meilleur moyen de vaincre sa peur est d’apprendre à la connaître. En effet, la crainte de l’inconnu réside dans le manque d’informations suffisantes relatives à votre angoisse. Plus vous en saurez sur elle et moins vous en aurez peur. N’hésitez surtout pas à faire des recherches sur ce qui vous perturbe. Car, elle ne vous paraîtra plus aussi effrayante et vous serez mieux préparer à y faire face. Allez dans des sites de recherche, ou rapprochez-vous de ceux qui pourront vous en apprendre davantage. Creusez jusqu’à ce que vous parvenez à mettre la main sur ce qui alimente vos craintes.

Parlez-en à vos proches pour vaincre la peur de l’inconnu

C’est aussi très déterminant dans votre lutte. Lorsque vous arrivez à parler de votre anxiété à d’autres personnes, cela signifie que vous l’avez identifié. Mais aussi, que vous désirez réellement en savoir plus sur elle. N’ayez donc pas peur de vous confier à votre entourage. De plus, vos proches sont des personnes appropriées pour vous guider dans ce combat. Ainsi, ils vous donneront le courage qu’il faut pour vous aider à envisager sereinement votre avenir. Leur soutien et leurs conseils vous seront d’une grande utilité.

Ayez confiance en vous

Tout dépend de votre état d’esprit et de la confiance que vous avez en vous. En effet, avant d’affronter une situation, la personne sur laquelle on doit compter est d’abord sur soi-même. Car, tout part de la force que vous avez en vous, de votre détermination à vaincre votre peur. N’oubliez pas que vous pouvez tout accomplir tant que vous y mettez du vôtre. Croyez en vous et la motivation s’en suivra.

Allez-y progressivement

N’espérez pas pouvoir venir à bout de vos angoisses du jour au lendemain. C’est quelque chose qui se fait de manière progressive. Ainsi, c’est en bravant chaque étape que vous pourrez vous en débarrasser. Dès lors, il faut commencer par de petits gestes. Par exemple, si vous voulez conquérir une fille qui vous plaît, cherchez d’abord à l’aborder. Ensuite, devenez son ami et enfin avouez-lui vos sentiments. Vous constaterez qu’à chaque nouveau défi, votre confiance va s’accroître. Quelques exercices de relaxation comme le yoga vous seront d’une grande aide. Ceux-ci vous permettront de garder votre calme et de vous concentrer sur votre problème.

Acceptez la possibilité d’un échec

L’inconnu fait partie de notre vie alors, il est impossible de l’éviter. Il faut plutôt tenter de l’accepter en bravant nos angoisses. Ainsi, n’ayez pas peur de prendre des risques parce que vous craignez d’échouer. Commettre des erreurs n’est pas fatale mais, c’est simplement être humain.  L’essentiel c’est de corriger les fautes commises et d’en tirer des leçons. Gardez à l’esprit que jamais vous ne perdrez à vous lancer dans de nouvelles aventures. Soit vous gagnerez soit vous apprendrez de vos erreurs.

Utilisez votre sens de l’humour

Vous ne le savez peut-être pas mais, l’humour aide beaucoup à relativiser les choses de la vie. Par la même occasion, cela vous permettra de dédramatiser votre peur. Ainsi, le fait de ne pas s’inquiéter des tournures que peuvent prendre les événements vous permettra de contrôler votre phobie. Cherchez donc la compagnie des personnes qui vous font sourire et rire aux éclats.

Consultez un professionnel de santé

Lorsque vous ne parvenez pas à affronter votre phobie tout seul, pensez à consulter un spécialiste. En effet, il vous aidera à identifier les pensées qui sont la cause de vos craintes. N’attendez pas toujours que votre peur constitue un véritable frein dans votre vie. Car, vous n’aurez plus du tout envie de saisir les opportunités qui se présenteront à vous. Laissez donc une tierce personne vous guider, vous aider à évacuer les charges émotionnelles des troubles passés.

La peur de l’inconnu est donc la panique de l’incertitude. Cependant, le risque est partout où nous nous trouvons. Au lieu de l’éviter, il faut plutôt chercher à combattre ce qui vous effraie. Mais bien avant, vous devez parvenir à déceler ce qui vous perturbe. Ne laissez plus vos craintes vous empêcher de saisir des opportunités. La vie est belle, il faut en profiter des merveilles qu’elle nous offre chaque jour.

Vous pouvez également visiter les autres articles de ce blog < Tous les articles >