Yoga anti-stress

Yoga anti-stress

Le yoga est connu depuis longtemps pour être un grand anti-stress. Il combine de nombreuses techniques populaires de réduction du stress, notamment l’exercice et l’apprentissage du contrôle de la respiration, de la purification de l’esprit et de la relaxation du corps. Le yoga étant de plus en plus tendance, de plus en plus de personnes découvrent les bienfaits de cette ancienne pratique dans leur vie de tous les jours. Établir une routine de yoga cohérente est la meilleure façon de découvrir la différence qu’il peut vous apporter. Découvrez maintenant le yoga anti-stress.

La pratique du yoga anti-stress

Le Yoga est avant tout une affaire de postures. Il existe de nombreux types de postures et de mouvements de yoga. Certains sont lents et plus axés sur l’étirement, d’autres sont rapides et constituent davantage un entraînement. Si vous cherchez à soulager votre stress, aucun style de yoga n’est meilleur qu’un autre, alors choisissez celui qui correspond à votre niveau de forme physique et à votre profil. Tout exercice contribuera à soulager le stress en maintenant le corps en bonne santé et en libérant des endorphines, des hormones naturelles qui vous font vous sentir mieux.

L’importance des étirements dans le yoga anti-stress

Lorsque vous êtes stressé, la tension est stockée dans le corps, ce qui vous donne une sensation de tension et provoque souvent des douleurs. L’étirement du yoga libère la tension des zones à problèmes, notamment les hanches et les épaules. Le soulagement de la lombalgie est un autre avantage courant.

Contrôler sa respiration, un travail continu

Le travail de contrôle sur sa respiration est une partie importante de toute pratique de yoga et se traduit bien par une vie hors du tapis. Dans le pire des cas, il augmente votre conscience de la respiration en tant qu’outil de relaxation du corps. Bien que la respiration soit un acte involontaire et tout à fait naturel, vous pouvez choisir de la réguler. Le simple fait d’apprendre à prendre des respirations profondes et de réaliser que cela peut être un moyen rapide de lutter contre les situations stressantes est incroyablement efficace.

Faire le vide, une condition indispensable

Notre esprit est constamment actif, il valse d’une pensée à l’autre, fait tourner des scénario possibles pour l’avenir, s’attarde sur des incidents du passé. Tout ce travail de l’esprit est fatiguant et stressant. Le yoga propose plusieurs techniques pour apprivoiser votre esprit. L’une d’entre elles est le travail de la respiration, comme indiqué ci-dessus. Chaque respiration est inextricablement liée au moment présent ; vous ne respirez pas dans le passé ou le futur, mais seulement maintenant. Se concentrer sur chaque inspiration et expiration à l’exclusion d’autres pensées est une façon de libérer l’esprit, c’est aussi une technique de base de la méditation. En outre, l’exécution de poses de yoga agit comme une forme de méditation. Les poses sont si physiques et doivent être faites avec une telle concentration que toutes les autres pensées et soucis sont mis de côté, donnant à votre cerveau une pause bien nécessaire.

La détente, une phase clé

Chaque séance de yoga se termine par cinq à dix minutes de relaxation dans votre pose. Bien que cette relaxation forcée puisse être difficile au début, elle sert finalement à libérer totalement le corps et l’esprit. Elle vous permet de revenir dans le monde en vous sentant neuf et équipé des outils nécessaires pour combattre le stress dans votre vie quotidienne. C’est une forme de renaissance comme le Phoenix qui renait de ses cendres ou le serpent qui change de peau. Toutes les formes de yoga proposent des pratiques qui offrent l’opportunité d’une période de relaxation courte ou plus profonde et une introduction à la méditation, qui peuvent être de grands réducteurs de stress. Alors choisissez celui qui vous convient.

Vous pouvez également visiter les autres articles de ce blog < Tous les articles >

Sophrologie anti-stress

Sophrologie anti-stress

Ce terme, qui provient du grec « sos » (harmonie) et « phren » (esprit) et qui signifie « étude de la conscience en harmonie », a été inventé par un scientifique, et non par un spiritualiste. Le cabinet a été fondé au début des années 60 par un neuropsychiatre et professeur d’origine colombienne, Alfonso Caycedo, qui cherchait une forme de thérapie alternative pour les vétérans de guerre souffrant de SSPT ( le syndrome de stress post-traumatique ). Découvrez la sophrologie anti-stress.

Qu’est-ce que la sophrologie ?

La sophrologie peut être décrite comme un régime de gestion anti-stress composé d’un ensemble de techniques de relaxation et de mouvements dynamiques. Comprenant des éléments de méditation, de pleine conscience, de respiration, de visualisation, de phénoménologie (l’étude de la conscience). Et d’exercices de relaxation dynamique (exercices en mouvements lents).  Elle porte l’esprit sur certaines formes de méditation. Il s’agit d’un métissage des formes de relaxation orientales et occidentales. Elle est donc inspirée du yoga Zazen, qui vise à s’asseoir et à s’ouvrir au monde de la pensée, de la méditation et de la pratique des sensations intenses. La sophrologie est décrite comme un changement complet de style de vie. Ses principes peuvent être appliqués à la façon dont vous tenez votre corps et à la façon dont vous pensez. Et surtout, vous pouvez le faire n’importe où.

Son rôle

La sophrologie, qui est facilement accessible grâce à des programmes structurés et à des livres d’auto-assistance en France et en Suisse. Où elle a été mise en œuvre pour la première fois, est utilisée dans les écoles pour lutter contre le stress lié aux examens, l’épuisement professionnel et le trac, pour aider les personnes souffrant de troubles du sommeil et les mères qui se préparent à accoucher. Elle est même couverte par l’assurance maladie. Toutefois, bien que la méditation ait également été scientifiquement prouvée comme étant bénéfique pour la santé. Les études de sophrologie sont toujours rares.

Ce phénomène va-t-il se généraliser ?

Comme ses racines sont médicales, elle pourrait être plus accessible aux sceptiques des scénarios axés sur la spiritualité. Elle est utilisée depuis plus de 50 ans en Europe et a été utilisé principalement dans un environnement médical pour la première fois. Elle commence à être connue aux USA et aspire à un avenir prometteur. En outre, son rayonnement à travers le monde est de plus en plus certifié.

Exercice pour se détendre avec la sophrologie anti-stress

Mettez-vous dans un lieu de détente, sans bruit, le téléphone déconnecté et sans perturbations. Asseyez-vous, les yeux fermés, les mains reposant sur les cuisses et les pieds fermement ancrés au sol. Une fois que vous avez atteint une position confortable, insistez sur vos sentiments.

Où et comment sont les zones de contact entre vous et la chaise? Pouvez-vous sentir la lumière à travers vos paupières ? Quelle lumière ? Le soleil, la lampe,… ? Quelles sensations vos vêtements donnent-ils lorsqu’ils entrent en contact avec votre peau ? Percevez-vous des sons ? Lesquels ? Prenez simplement note de ces paramètres sans jugement, il s’agit seulement de percevoir et de prendre conscience de votre corps et de vos sens.

Technique permettant de se détendre rapidement et d’éliminer les tensions

Tout d’abord, inspirez lentement et complètement jusqu’à ce que les poumons et le ventre soient pleins. Retenez l’air et contractez doucement tout le corps, tous les muscles de la tête aux pieds, serrer les poings, contracter les muscles des pieds, des abdominaux, du visage. Maintenez cette contraction totale du corps pendant quelques secondes et libérez l’air par la bouche ; pendant la dernière phase, qui est l’expiration. Expirer et relâcher vous pour chasser la tension et tout le stress qui vous assaille. Enfin, respirez normalement, acceptez toutes les sensations à tous les niveaux, dans le corps et l’esprit.

Vous pouvez également visiter les autres articles de ce blog < Tous les articles >

Comment trouver sa voie ?

Comment trouver sa voie ?

Il arrive parfois que vous ne soyez pas heureux de votre condition. Il ne s’agit pas toujours de questions financières ou de sentiments amoureux mais de savoir ce que vous attendez réellement de la vie, de votre propre personne. Après des années d’études ou de travail, vous pouvez commencer à vous poser des questions sur votre épanouissement, êtes-vous en train d’étudier un domaine qui vous passionne ? Faites-vous un travail que vous aimez ? Si vous ne prenez pas le temps de vous poser ces questions, vous risquez de finir vos vieux jours en ayant l’impression de ne pas être accompli, d’avoir raté votre vocation, de déprimer. Parfois, cela peut mener à des situations extrêmes comme le suicide. Pour trouver votre voie, voici la démarche à suivre.

Arrêtez-vous

La première chose à faire c’est de prendre le temps de vous arrêter. Il vous faut reculer pour mieux sauter. Evaluez votre vie et identifiez ce qui vous rend heureux, ce que vous aimez faire, ce qui vous passionne. Cette rétrospection vous donne une idée assez claire sur la direction à emprunter. Ce sera le premier pas dans votre quête.

Ne vous bornez pas

Pour que cette quête soit une réussite, vous ne devez vous fixer aucune limite. Ne faites pas une autocensure parce que vous vous sentez incapable ou incompétent. Mettez tout sur la table et identifiez les objectifs qui vous tiennent à cœur depuis votre enfance jusqu’à maintenant. Sélectionnez les et faites des recoupements pour voir sur quel côté la balance se penchera.

Ne réalisez pas le rêve d’autrui

Trouver sa voie suppose que vous êtes prêt à vous assumer. Pour cela, vous devez être prêt à affronter le regard extérieur ; vous devez également être prêt à vous départager du rêve des autres. En effet beaucoup de personnes réalisent le rêve de leurs parents jusqu’en oublier les leurs. Parfois, pour que ceux-ci soient fiers d’eux ; d’autres fois, parce qu’ils ne prennent pas le temps d’identifier leur rêves véritables.

Le travail n’est pas une finalité en soi

Avoir un boulot n’est pas une fin en soi, encore faudrait-il trouver un travail qui vous rend heureux et épanoui. Le type de travail qui vous convient dépendra des buts que vous vous serez fixés dans la vie. D’ailleurs, c’est l’une des raisons pour lesquelles vous mentionnez vos hobbies dans votre CV. En réalités, vos centres d’intérêts déterminent votre personnalité laquelle influe sur votre performance ou non dans un secteur déterminé, dans un type de travail déterminé.

Trouvez votre particularité et valorisez là

Trouvez ce qui vous différencie des autres. A partir de ce caractère spécifique, vous saurez ce qui vous détermine principalement. C’est sa mise en valeur qui vous permet d’avoir confiance en vous et d’être un leader.

Travaillez votre estime de soi

L’estime de soi est importante pour réussir à trouver sa voie. C’est une quête qui demande de la motivation et un amour propre qui vous permet de déterminer vos propres rêves, d’ignorer le regard extérieur, de remettre en cause les évidences et de vous mettre en valeur. Par conséquent, vous avez besoin d’avoir beaucoup d’estime en vous.

Choisissez votre entourage

Vous devrez choisir un entourage qui vous tire vers le haut et non des amis ou des proches qui vous disent toujours que vous n’y arriverez pas.

Prenez des risques calculés

Dans la vie, les grands exploits sont faits en prenant de grands risques. Cela ne signifie pas que vous devrez vous jeter dans le vide. Un risque doit être calculé. Mais à vouloir tout contrôlé vous ne prendrez plus de risques et vous n’avancerez pas.

Vous pouvez également visiter les autres articles de ce blog < Tous les articles >

Comment ne pas se décourager ?

Comment ne pas se décourager ?

Certains obstacles peuvent parfois impacter notre moral et nous décourager. On est de plus en plus tenté par l’abandon lorsqu’on a l’impression qu’on avance lentement par rapport à un projet. Il faut savoir être patient afin d’obtenir de bons résultats. Il est ainsi important d’avoir des astuces afin de ne pas se décourager et rester motivé

Se fixer des objectifs réalisables

Les objectifs irréalistes ne font qu’entrainer le découragement et la perte de confiance en soi. C’est pourquoi il est important de fixer des objectifs réalistes qui pourront être réalisés dans une durée raisonnable. Décomposez vos objectifs en petites étapes pour vous faciliter la tâche.

Positiver 

Il est important de garder un esprit optimiste afin de ne pas se décourager. Ne pensez pas que vous allez échouer et dites-vous plutôt que vous pouvez atteindre vos objectifs avec de la motivation. Si vous avez un esprit pessimiste, vous pourrez vous décourager très vite et baisser les bras. Une personne qui adopte un état d’esprit optimiste ne se découragera pas facilement et continuera à voir les choses du bon côté quoi qu’il arrive. C’est exactement la manière dont vous devez agir. 

S’entourer de personnes positives qui vous hissent vers le haut pourra vous aider à ne pas vous décourager. Ces personnes vont vous soutenir et vous encourager à garder la tête haute. Par contre, des personnes négatives peuvent vous rabaisser et vous décourager.

Eviter la colère et la peur 

Le fait d’être en colère après avoir échoué ou subi un évènement malheureux peut très vite vous décourager. Restez plutôt concentré sur vos objectifs car la colère ne sert à rien. Canalisez cette colère en respirant profondément ou en lisant des livres.

De même, vous devez essayer d’oublier vos peurs car c’est une émotion qui ne vous encourage pas mais vous décourage. La peur peut très vite vous paralyser si vous la laissez vous dominer. 

Voir les échecs comme des opportunités 

Il est important de savoir que les échecs sont partie intégrants du parcours de chaque personne. Il n’est certes pas préférable de subir des échecs mais lorsque vous connaissez un échec, vous devez apprendre à en tirer des leçons. Cela vous permettra de les transformer en opportunités qui vous aideront à avancer. Par contre, le fait de vous appesantir sur votre échec va vous décourager. Basez-vous sur vos échecs afin de construire une expérience solide qui vous servira pour les prochaines fois. 

Etre patient 

Le chemin du succès est long et dur à la fois. Si vous n’êtes pas patient, vous pourrez vous décourager très vite. Il faut donc avoir plus de patience car si vous voulez aller trop vite, vous pourrez ne pas atteindre vos objectifs. Ne vous préoccupez pas du temps qu’il faut, dites-vous que tout ce qui importe, c’est le résultat final. Apprenez donc à gérer votre temps et à tirer des leçons de chacune de vos progressions.

Ne pas se comparer aux autres 

Le fait de vous comparer aux autres peut entrainer un découragement. Vous n’avez pas idée de ce que les autres traversent pour atteindre leurs objectifs. Vous devez vous concentrer sur vos objectifs et éviter les comparaisons. Le fait de se comparer aux autres vous distrait de vos objectifs et peut vous faire sentir découragé. 

Récompenser vos réussites 

Récompenser vos réussites vous permet de vous encourager et de ne pas laisser place au découragement. Ainsi, à chaque fois que vous avez travaillé dur et que vous avez réussi à atteindre un de vos objectifs, ne ratez pas l’occasion de le fêter. Allez diner dans un bon restaurant, allez à la plage ou offrez-vous une bonne séance de soins spa et détente. Quel que soit la taille de cet objectif, vous devez prendre la peine de vous récompenser

Vous pouvez également visiter les autres articles de ce blog < Tous les articles >

Alimentation et bien-être

alimentation et bien-être

Le bien-être et la bonne santé sont assurés par une bonne hygiène de vie ainsi qu’une bonne alimentation. Ainsi, la clé du bien-être est d’avoir une alimentation équilibrée et variée. Découvrez tout ce qu’il faut savoir à ce sujet.

Une alimentation équilibrée

Une alimentation équilibrée vous permet de distinguer les aliments à privilégier et ceux qui ne doivent être consommés qu’occasionnellement.

Il est important d’éviter un repas sans légumes et fruits car ce sont des aliments possédant de nombreux atouts. Ils ont en effet une forte teneur en antioxydants, en fibres et en micronutriments. Les fibres sont très importantes car elles permettent la stimulation de la satiété et constituent à ce titre un excellent coupe-faim.

5 fruits et légumes par jour

Beaucoup de personnes ont du mal à comprendre la recommandation 5 fruits et légumes par jour. Cela signifie que vous devez consommer 5 portions de légumes et/ou de fruits au quotidien. Cela peut être 3 portions de fruits et 2 portions de légumes par exemple. Voici quelques exemples d’équivalents d’une portion :

  • 1 pomme
  • 2 abricots
  • 1 poire
  • 1 poignée d’haricots verts
  • Une tomate
  • 15 raisins

Autres mesures pour équilibrer son alimentation

Il est conseillé de favoriser les végétaux de saison car ils sont plus savoureux et plus riches en minéraux et vitamines. Essayez de limiter au maximum les aliments d’origine animale, une portion par jour suffit amplement. En effet, l’ANSES recommande de diminuer de manière considérable la consommation de charcuterie et de faire en sorte que celle-ci ne dépasse pas 25 g par jour. La consommation de volailles ne doit pas excéder 500 g par semaine. Ces recommandations permettraient de réduire les risques de cancers. Il a également été conseillé de privilégier les poissons riches en oméga-3. Les protéines animales sont riches en acides aminés et permettent d’être en forme. Vous pouvez en consommer au petit déjeuner afin de bien démarrer votre journée.

Les produits céréaliers doivent être bien choisis. Optez pour des produits dont l’index glycémique est faible. De même, les aliments à IG élevé doivent être évités. Il s’agit des viennoiseries, des biscuits, des confiseries, des sodas, etc. Tournez-vous plutôt vers les aliments à IG bas et modéré comme les légumes et fruits, les céréales complètes, etc.

Enfin, vous devez éviter le grignotage et pratiquer régulièrement du sport. Ce dernier permet d’avoir un bien-être physique et mental.

L’alimentation du bien-être

Il y a plusieurs aliments qui participent à votre bien-être :

La fatigue

La fatigue chronique ainsi que la diminution des performances intellectuelles et physiques sont souvent causées par une forte carence en fer. Pour remédier à cela, il faut se tourner vers les aliments vecteurs de fer tels que les légumineuses, la viande rouge et les abats. La vitamine C présente dans les poivrons, les kiwis, les tomates, les agrumes, etc. aide à réduire la fatigue de manière considérable.

Le stress

Le magnésium est une matière idéale pour lutter contre le stress. Il favorise la production d’énergie et permet de limiter la production des hormones du stress. Vous en trouverez dans les aliments comme les légumineuses, le chocolat noir composé majoritairement de cacao, les fruits oléagineux tels que les noix, les amandes et les noisettes ainsi que les céréales complètes.

Les problèmes de sommeil

La sérotonine est le précurseur de l’hormone du sommeil qui est la mélatonine. Cette dernière est synthétisée grâce à un acide essentiel qui est le tryptophane. Vous trouverez cet acide dans plusieurs aliments comme les arachides, le chocolat, les œufs, le riz… Pendant votre diner, essayez de limiter la consommation en protéines animales car cela peut entraîner des perturbations sur la qualité du sommeil. Un repas à base de protéines est recommandé pour une bonne régulation du sommeil (pois chiche, lentilles, etc.).

Vous pouvez également visiter les autres articles de ce blog < Tous les articles >