Les effets du stress sur le cerveau

Les personnes qui ont vécu des événements stressants sont plus susceptibles de développer des problèmes de santé mentale et physique. Le stress peut activer la réaction naturelle de lutte ou de fuite de l’organisme. Qui est associée à une excitation accrue, à une augmentation de la pression sanguine et à des niveaux plus élevés de cortisol ( une hormone produite par les glandes surrénales ). Le stress peut également affecter le comportement. Des études indiquent que le stress chronique augmente le risque de dépression et de troubles anxieux. Découvrons ensemble les effets du stress sur le cerveau.

Stress et mémoire

Le stress peut affecter votre mémoire. Il peut rendre plus difficile de se souvenir de choses qui se sont produites il y a un certain temps. Ou même juste la veille. Le stress peut également entraîner des difficultés à se concentrer et à se souvenir des choses sur le moment. Cela signifie que, lorsque vous êtes stressé, vous pouvez avoir du mal à vous concentrer sur la tâche à accomplir. Et à vous souvenir des détails qui pourraient être importants par la suite.

Il existe différents types de mémoire, comme la mémoire à court terme et la mémoire à long terme. On les appelle souvent la mémoire de travail et la mémoire à long terme. Le stress peut affecter ces deux types de mémoire.

Stress et apprentissage

Le stress peut également affecter la capacité d’apprentissage de votre cerveau. Comment le stress affecte-t-il l’apprentissage ?

Le stress peut entraîner une surstimulation du cerveau, ce qui vous empêchera de vous concentrer sur autre chose. Rappelez-vous quand vous étiez à l’école et que vous deviez passer un examen important ? Vous étiez peut-être tellement stressé que rien ne vous venait à l’esprit. Même si quelqu’un essayait de vous expliquer quelque chose.

La capacité de concentration est importante pour apprendre, mais ce n’est pas la seule chose qui compte. Le stress affecte également la quantité d’informations stockées dans votre mémoire à long terme. Ce qui rend plus difficile le rappel ultérieur d’informations importantes. Ou l’application de ce qui est enseigné en classe ( ou ailleurs ).

Stress et la prise de décision

Le stress peut nuire à la prise de décision de plusieurs façons. Premièrement, le stress peut vous empêcher de penser clairement et objectivement, ce qui rend plus difficile la prise de décisions judicieuses. Deuxièmement, le stress peut rendre les gens plus réfractaires au risque. Ils sont plus susceptibles d’éviter de prendre des risques lorsqu’ils prennent des décisions ( par exemple, décider d’essayer ou non un nouveau produit innovant ). Troisièmement, le stress peut inciter les gens à agir de manière impulsive. Ils sauteront avant de réfléchir aux conséquences de leurs actes ( par exemple, en achetant quelque chose de manière impulsive ). Outre ces problèmes potentiels de prise de décision dus directement à la présence du stress dans votre cerveau à un moment donné. D’autres facteurs peuvent également affecter le fonctionnement de vos capacités dans les moments où il se passe beaucoup de choses autour de vous !

Stress et motivation

Le stress est un puissant facteur de motivation. L’envie d’éviter quelque chose de stressant peut suffire à vous faire bouger et à faire quelque chose de productif. Toutefois, ce n’est pas toujours le cas. Le stress peut également affecter la motivation d’une manière qui encourage la procrastination et la paresse.

Stress et humeur

Comme nous l’avons vu, le stress peut affecter votre humeur. Le stress peut vous faire sentir déprimé ou anxieux. Il peut également vous rendre fatigué et irritable, en colère, frustré ou triste. Vous pouvez vous sentir coupable et avoir honte de ne pas faire face à la situation comme d’autres semblent le faire. Ces sentiments sont tout à fait naturels lorsqu’ils surviennent. Mais ils ne doivent pas vous inquiéter outre mesure s’ils ne durent pas longtemps. Surtout si vous pouvez y remédier ( par exemple si quelqu’un vous a contrarié ).

Note : Vous pouvez aider votre cerveau à surmonter les situations stressantes

Bien que le stress soit inévitable, il n’est pas forcément néfaste. En fait, si vous l’abordez de la bonne manière, vous pouvez utiliser le stress comme un catalyseur de changement positif.

L’une des façons d’y parvenir est de se fixer des objectifs et de créer des stratégies pour les atteindre. Par exemple, si votre objectif est de mieux parler en public – ce qui pourrait vous aider au travail ou dans votre vie personnelle -, vous pouvez créer un plan qui comprend la recherche de techniques pour surmonter la nervosité avant de faire des présentations. La pratique avec des amis et des membres de la famille qui vous soutiennent dans vos objectifs. Demander à vos collègues de vous dire dans quelle mesure vous êtes bien préparé lorsque vous faites une présentation devant un grand groupe de personnes.

Dresser une liste de ressources utiles ( comme des livres ou des vidéos en ligne ). Réserver du temps chaque jour à l’avance pour ne pas avoir à stresser à la dernière minute lorsque la date de la présentation arrive ( et laisser ces documents à un endroit où ils vous rappelleront à l’ordre ).

Vous pouvez même essayer de méditer en prenant de profondes respirations pendant les moments de stress. Certaines études ont montré que cette méthode permettait de réduire le niveau de stress plus efficacement que d’autres techniques. Telles que l’écoute passive sans focalisation de l’attention sur quoi que ce soit qui soit directement lié à l’amélioration des problèmes de santé mentale comme les troubles anxieux.

Conclusion

En résumé, nous avons exploré la relation entre le stress et le cerveau. Il est clair que le stress a des effets tant positifs que négatifs sur la mémoire, l’apprentissage, la prise de décision et l’humeur. Cependant, ces conséquences sont modifiables par des interventions appropriées telles que la méditation ou la thérapie cognitive. Ces résultats ont des implications importantes pour les cliniciens qui traitent les personnes souffrant de problèmes de santé mentale tels que les troubles anxieux ou la dépression.

Vous pouvez également visiter les autres articles de ce blog < Tous les articles >

Laisser un commentaire