Malaise vagal que faire ?

La santé de la personne est importante pour un bien-être et une vie épanouie. Prendre bien soin de soi-même est primordial si on veut avoir une grande espérance de vie. Cette manière de prendre soin de soi ne doit pas seulement être sur le plan physique, mais elle concerne aussi l’aspect psychologique. Il existe plusieurs malaises qui peuvent toucher l’homme. Parmi eux, il y a le malaise vagal. Ce sont des évanouissements fréquents qui touchent la personne et qui constituent un trouble. En général, les évanouissements ne constituent pas en soi un sujet d’inquiétude pour la personne, mais ils peuvent être dérangeants par moment. De ce fait, il est important d’éviter ce malaise. Pour ce faire, il faut comprendre les symptômes et savoir les méthodes de prévention.

Malaise vagal : de quoi s’agit-il ?  

Le malaise vagal est lié à un nerf appelé nerf vague ou pneumogastrique. Le nerf vague est un long nerf qui part de l’estomac vers le cerveau en passant par le cœur. Lorsque le nerf vague est très stimulé, il diminue d’une manière considérable la fréquence cardiaque, dès lors, il aura moins de force pour permettre au sang d’alimenter tout le corps, ce qui cause une chute de la tension artérielle. De ce fait, lorsque le sang n’arrive pas normalement au cerveau, cela provoque un malaise simple, ou même tombe une syncope.

Le malaise vagal en soi n’est pas très grave pour la personne et il est plus présent chez les jeunes. Cependant, il existe des signes qui peuvent annoncer le début de l’évanouissement.

Les signes qui annoncent le malaise vagal

Les signes sont divers, mais peuvent être détectés facilement. Les principaux signes sont : des bâillements, de la nausée, des sueurs froides, une pâleur extrême, du vertige, une sensation de courbatures, la sensation d’images qui se brouillent ainsi que les sons, une hypersalivation ou une bouche sèche, entre autres. Ce sont des signes avant-coureurs qui peuvent annoncer l’apparition du malaise.

Pour le malaise, il existe différentes catégories, c’est-à-dire les différentes apparitions possibles du malaise. Généralement, elles sont trois. Il s’agit, d’un malaise qui ne s’accompagne pas d’une perte de connaissance. Dans ce cas, d’autres manifestations apparaissent telles que des palpitations, une crise d’angoisse, entre autres. Ensuite, il y a la syncope, qui sera un évanouissement soudain. Et enfin, il y a la lipothymie, qui est une syncope, mais la personne garde son esprit. C’est comme un évanouissement qui a échoué.

Que faire en cas de malaise vagal ?  

Pour la méthode à adopter en cas de malaise vagal, cela dépend de la personne qui vous accompagne lorsque cela arrive. De ce fait, il pourra appliquer un ensemble de conseils importants. Cependant, si vous ne perdez pas connaissance, il existe aussi des directives relatives au maintien de votre santé.

Si dans une cérémonie ou un rassemblement, vous vous trouvez près d’une personne qui a ce malaise, vous devez l’allonger au sol et surélever ses jambes. Cela permet au sang de rejoindre plus facilement le cerveau et le cœur. Si, la personne atteinte du malaise ne se réveille pas, vous devez la mettre en position latérale de sécurité. Cela lui permettra de mieux libérer les voies aériennes. Ensuite, vous devez appeler les secours afin que son cas soit vite traité.

Lorsque vous-même, vous êtes souvent victime du malaise, vous devez voir un professionnel qui devra identifier l’origine du malaise. Même s’il n’existe pas de traitement, il vous aidera à lutter contre ses signes et aussi éviter d’être dans des situations où le malaise sera très probable. Si cela vous arrive sans que vous perdiez connaissance, vous devez réagir calmement. 

Vous pouvez également visiter les autres articles de ce blog < Tous les articles >

Laisser un commentaire