Comment dire non ?

La subjectivité de l’homme est omniprésente dans sa vie. Vu que la vie sociale et l’interaction entre les hommes sont indispensables, il est important de comprendre les différentes réactions qu’il faut avoir pour mieux vivre en société dans le bien-être. Pour plusieurs personnes, la confiance en soi n’est pas une évidence du fait de leur envie à tout approuver. Dire « Non » est nécessaire parfois. Quand on a peur de dire non et qu’on se trouve dans l’incapacité de le faire, on vivra dans l’ombre de son entourage. Pour dire « non », il faut comprendre certaines choses qui sont essentielles pour cela. Comprendre et assimiler ces choses vous permettront de mieux booster votre courage, mais aussi votre confiance en soi. On ne peut vaincre une chose sans la comprendre. De ce fait, il est important d’analyser tout cela. Découvrez comment dire non maintenant.

La difficulté de dire « non »  

C’est difficile de dire « Non » pour plusieurs raisons. En effet, parfois on est soumis à la pression sociale à telle enseigne qu’on ne peut pas refuser certaines choses.

La première chose qui nous empêche de dire « non » est avant tout la peur du mal à l’individu. C’est souvent une réponse très commune qui est de dire que « je ne voulais pas lui faire de la peine ». Ainsi, ce raisonnement vous exclut de la décision sociale, mais aussi vous prive de votre capacité à décider de vous-même. Ainsi, la peur de décevoir, ou de blesser peut-être parmi les plus grandes difficultés. C’est d’ailleurs une difficulté qu’on rencontre souvent dans les relations entre les parents et les enfants sur leur avenir ou entre deux époux sur l’avenir d’un des membres de la famille.

Ensuite, il y a la pression affective. C’est très fréquent dans les relations de couple. En effet, souvent quand la personne a des sentiments envers une autre ou est liée d’une certaine manière à un individu, il se trouve souvent lié à lui. Ce lien peut être à l’origine de plusieurs complexitées. Cela peut conduire à une perte d’identité et à l’impossibilité de prendre une décision par soi-même.

Les obstacles liés au groupe

Vivre dans un groupe social permet d’avoir quelques avantages sur la maîtrise de sa vie et sur le renforcement des compétences et aptitudes. Mais pour certains, cela peut avoir des effets négatifs sur la maîtrise de leur vie et de leur capacité à prendre des décisions.

Premièrement, le manque d’autonomie sur le plan matériel peut vous pousser parfois à ne pas avoir de choix. En effet, cette situation conduit souvent à un manque d’indépendance et à une liaison de subordination parfois envers le groupe. C’est normal d’une certaine manière, car quand on vit dans un groupe, on doit appliquer les règles et conduites pour une certaine harmonie. Mais cela ne doit pas être un obstacle pour votre indépendance.

Il y a aussi la peur du regard et du jugement des autres qui peuvent aussi conduire à la peur de dire « non ».

Quelques conseils

Il faut comprendre que chacun est responsable de sa propre personne et que chaque conséquence de sa vie se fera sentir par lui-même. Ainsi, avant de penser aux autres, il faut penser à soi.

En plus, ne vous justifiez pas. Prenez vos décisions et ne soyez pas dans l’obligation de rendre compte à qui que ce soit.

Il faut aussi savoir résister à la pression d’un groupe. Vivre dans le groupe ne veut pas dire une dépendance totale. Gardez toujours votre autonomie.

Vous pouvez également visiter les autres articles de ce blog < Tous les articles >

Laisser un commentaire