Comment réussir à pardonner ?

Le pardon vient suite à un affront, un partenaire infidèle, un ami qui a trahis votre secret, une personne qui vous blesse profondément, etc. Les plus grandes blessures viennent de personnes à qui on tient car plus la confiance est grande, plus la trahison est douloureuse. Toutefois, il faut savoir que de réussir à pardonner ne veut pas dire oublier encore moins ne plus avoir mal. On ne pardonne pas après avoir guéri de sa blessure mais justement pour commencer à guérir. A défaut, la rancœur et la soif  de vengeance qui est en nous nous ronge de l’intérieur ce qui est néfaste pour notre santé mental et biologique.

Par conséquent, on pardonne d’abord pour soi-même, ensuite peut-être pour la personne qui nous a causé du tort. Par exemple, on peut décider de pardonner à son fils ou à sa mère parce qu’on l’aime et qu’on veut qu’il ou elle arrête de culpabiliser. Ainsi, la compassion peut prendre le dessus sur la rancœur. Alors on se demande pourquoi est-ce si difficile de pardonner si on le fait d’abord pour soi ? La vérité est qu’on ne prend pas le temps de procéder étape par étape.

Evacuez votre rancœur pour réussir à pardonner

Pardonner c’est prendre la décision de tourner la page et pour cela il faut d’abord comprendre la page sur laquelle vous êtes en ce moment et qui vous ronge. La meilleure manière, c’est d’évacuer la rancœur. Il s’agit de dire ce qui vous a fait mal. Il ne s’agit pas encore de se confier à quelqu’un mais juste de reconnaitre qu’on vous a fait du mal et que vous n’aviez aucun contrôle sur la situation. En réalité, ce qui nous fait mal lorsque quelqu’un nous blesse c’est le fait de n’avoir pas pu garder le contrôle. Acceptez que vous n’êtes pas parfait et que vous avez le droit d’être trahis. Dites à haute voix ce qui vous fait mal et comment vous le sentez.

Relativisez la situation

Après avoir sorti toute la rancœur en vous, vous verrez qu’il est toujours possible de prendre du recul et de relativiser une situation. Toute situation a un côté positif aussi minime qu’il soit. Il peut s’agir d’une prise de conscience que celui que vous aviez pris pour votre ami ne l’est pas en réalité. Ainsi, vous saurez qu’en vous trahissant il vous a rendu service et vous a permis de vous débarrasser d’une personne malveillante. Vue sous cet angle vous lui êtes redevable. Ainsi, vous pourriez plus vite tourner la page et passer à autre chose. En réalité, pardonner ne signifie pas que vous n’avez plus mal ou que vous avez oublié ce qu’on vous a fait c’est juste ne plus mettre votre peine au centre de votre vie et de vos actions.

Ne vous précipitez pas pour réussir à pardonner

Pardonner n’est pas une mince affaire alors il faut vous donner le temps de digérer ce que vous avez vécu. Prendre le temps de repenser à tout cela vous permettra de positiver, de relativiser et de ne pas réagir sous le feu de l’action. Il faudra éviter à tout prix de se retrouver dans une position qui vous oblige à demander pardon car votre réaction fut démesurée, ou à vous culpabiliser.

Interpellez la personne concernée

La meilleure manière de tourner la page est d’interpeller la personne surtout si c’est quelqu’un à qui  on tient. Peut- être qu’elle n’est pas au courant qu’elle vous a blessé ou qu’elle n’est pas consciente de l’ampleur des dégâts qu’elle a causés. En parlant avec elle, vous verrez son point de vue et l’intention réelle qui l’a poussé à agir de la sorte. Enfin, il faudra décider d’avancer en vous pardonnant votre naïveté, votre manque de contrôle, votre ouverture, votre bonté. En effet, pardonner c’est d’abord se pardonner.

Vous pouvez également visiter les autres articles de ce blog < Tous les articles >

Laisser un commentaire