A quelle heure se coucher ?

Le sommeil est une phase cruciale de la journée car il nous permet de nous ressourcer. De fixer les informations accumulées lors de notre état de veille. Et d‘avoir l’énergie nécessaire pour reprendre nos activités. Toutefois, l’heure idéale pour se coucher afin d’avoir un bon sommeil a toujours été posée. Cela est d’autant plus opportun car un français sur quatre somnole dans la journée, selon une étude récente. Cela voudrait-il dire que toutes les personnes n’ont pas la même horloge biologique ? 

D’autres souffrent de troubles du sommeil, ou de troubles de rythme du sommeil ou même d’insomnie. En tout état de cause, il est important de déterminer personnellement son horloge biologique afin d’avoir un bon sommeil. Découvrez donc a quelle heure se coucher.

Tenir compte du cycle du sommeil

Le cycle du sommeil est composé de 3 éléments à savoir l’endormissement, le sommeil lent et enfin le sommeil paradoxal. A chaque stade, on note un changement sur l’activité cérébrale et sur le tonus musculaire. Ainsi, le sommeil lent peut-il être subdivisé en deux phases à savoir. Le sommeil lent et léger d’une part, et d’autre part le sommeil lent profond. C’est ce dernier qui a une plus grande capacité apaisante et réparatrice. Cela explique l’importance de l’heure du coucher car il faut atteindre ce stade. Toutefois, cette heure varie selon les individus.

La durée idéale

A la question de savoir s’il faut dormir la journée ou la nuit et combien d’heures vont suffire, la réponse n’est pas automatique. Il est vrai que la nuit est privilégiée en matière de sommeil mais cela s’explique par plusieurs facteurs. Il y a d’abord le calme, l’obscurité et la fatigue de la journée.

La génétique joue également un rôle important dans la détermination de l’heure du coucher en ce que chaque personne hérite d’une horloge biologique de ses parents. C’est ainsi qu’il y a des personnes qui trouvent le sommeil la nuit et qui sont plus nombreuses, d’autres le trouvent le matin et certains sont dits chronotypes. Ce sont les personnes qui sont entre les deux.

En réalité, ce qui est scientifiquement établi c’est la quantité de sommeil dont on a besoin et qui varie en fonction de la tranche d’âge. C’est ainsi qu’un enfant de moins de 13ans a besoin entre 9 et 11h de sommeil et un adulte entre 7 et 8h.

Avoir un sommeil lent et profond

Le sommeil lent et celui paradoxal sont les deux formes principales. Ainsi, après l’endormissement et le sommeil lent et léger qui peut être interrompu par le moindre bruit, vient le sommeil lent et profond. Celui-ci vient souvent vers deux heures du matin si on se couche avant minuit. C’est à ce stade que vous pourrez récupérer et vous ressourcer avant de reprendre vos activités.

L’impact de l’environnement

Votre cadre de sommeil joue un rôle important sur votre qualité de sommeil. Ce n’est pas pour rien qu’on investit autant sur le confort de son lit et même sur son esthétique.  C’est l’environnement qui détermine notre envie de dormir et c’est pourquoi il est parfois difficile d’être éveillé longtemps sur son lit. C’est une sorte de réflexe conditionnel qui se déclenche à chaque fois que vous vous trouvez dans un environnement que votre cerveau a déjà enregistré comme cadre idéal pour le sommeil.

Tenir un planning de sommeil

Si vous voulez déterminer votre heure de coucher, vous pouvez prendre des notes pendant deux semaines afin d’établir un planning de sommeil. Ainsi, à chaque fois vous noterez l’heure à laquelle vous commencez à dormir et votre heure de réveil. A la fin, vous saurez quelle est l’heure la plus propice pour vous.

Vous pouvez également visiter les autres articles de ce blog < Tous les articles >

Laisser un commentaire