Comment vaincre sa phobie des araignées ?

Qui n’aurait pas peur d’une affreuse araignée ? Et c’est bien normal. Pourtant, nous allons parler de cette peur irrationnelle, appelée « arachnophobie », qui fait souffrir de nombreuses personnes. Pourquoi ces petites bêtes nous font-elles autant peur ? Dans cet article, découvrons quelques conseils pour vaincre sa phobie des araignées.

Arachnophobie : ses symptômes et ses causes

Il est important de comprendre tout d’abord ce qu’est une arachnophobie : ses symptômes, ses causes.

Un(e) arachnophobe est angoissé(e) seulement face à l’idée de croiser une araignée, même dans un endroit où il n’y en aura jamais. Il refuse d’aller dans un lieu qu’il ne connait pas. Il va toujours trouver un prétexte pour ne pas descendre à la cave ou dans un garage par exemple. Bien des souffrants de cette phobie perdent connaissance en étant à proximité de ce petit insecte.

Selon les spécialistes, une arachnophobie peut être l’effet d’un traumatisme qu’une personne a subi pendant son enfance. Il peut s’agir d’une piqûre qui s’est infectée ou bien d’autres situations. Cela n’écarte pas non plus l’idée que cette peur soit instinctive. Des spécialistes affirment également que, chez certaines personnes, elle est une manière inconsciente de résoudre une situation difficile à surmonter.

Le bon moment pour vaincre sa phobie des araignées

Le meilleur moment pour commencer à vaincre sa phobie des araignées, c’est quand les manifestations de celle-ci ont un effet réel sur le quotidien. Si vous habitez en ville et que vous arrivez à surmonter seul votre problème avec les petites araignées, soigner la phobie n’est pas encore indispensable. Il est plus conseillé d’attendre l’évolution de votre peur. Demander l’avis d’un expert est le plus judicieux.

Cependant, si vous vous affolez seulement en voyant une image montrant cet arthropode, c’est que votre cas commence à être grave. Quand un archanophobe s’évanouit parfois en voyant une araignée, même de loin, il faut immédiatement penser à voir un spécialiste. À ce moment, celui-ci pourra déterminer avec plus de précision la meilleure thérapie à mettre en œuvre pour vaincre sa phobie des araignées.

Les alternatives pour surmonter l’arachnophobie

Pour vaincre sa phobie des araignées, deux principales thérapies sont envisageables : la psychothérapie et la thérapie cognitive et comportementale.

La psychothérapie

Le principal avantage avec la psychothérapie est qu’elle permet de résoudre les problèmes d’arachnophobie en puisant dans ses racines. Le psychothérapeute fait tout pour comprendre les causes de cette peur « sans raison ». Cela permet un résultat sur le long terme. Pourtant, il faut faire preuve d’une grande patience, car la thérapie peut durer des mois, voire des années.

La thérapie cognitive et comportementale

La thérapie cognitive et comportementale ou TCC est un traitement de courte durée qui consiste à cibler les symptômes particuliers de la phobie. Il s’agit plus précisément de faire de cette dernière une part intégrante du quotidien de l’arachnophobe. Afin de vaincre sa phobie des araignées, le spécialiste désensibilise le patient de manière progressive. Pour ce faire, il commence par lui demander de prononcer le mot « araignée » dans une phrase. Après des mois, il finit par mettre dans la main de ce patient une cage contenant une araignée réelle.

Vous pouvez également visiter les autres articles de ce blog < Tous les articles >

Laisser un commentaire