Avoir une bonne communication

Il est important de savoir bien communiquer dans la vie. Une bonne communication requiert une grande sagesse ainsi qu’une grande prudence. Avoir la capacité de bien communiquer est une compétence utile au quotidien, dans le travail, entre amis, dans la famille ou dans un couple. Face à cela, il est important d’apprendre à développer son sens de la communication. Découvrez comment faire pour avoir une bonne communication.

Ecouter

C’est la base d’une bonne communication. Vous devez développer l’écoute active et ne pas préjugez de l’avis des autres. Essayez de reformuler le discours de votre interlocuteur au lieu de vous concentrer sur votre prochain monologue. Veillez à ne pas confondre écoute et complaisance et n’hésitez pas à exprimer votre désaccord sur certains points. Toutefois, vous devez attendre que l’autre termine pour poser des nuances et soulever les points sur lesquels vous n’êtes pas d’accord.

Les personnes timides ont tendance à se focaliser sur leur propre monologue. Prêter attention à ce que l’autre dit permet de se libérer de la pression.

Utiliser le « je »

Vous devez vous impliquer si vous souhaitez bien communiquer. Les personnes timides se cachent derrière des pronoms impersonnels et ne manifestent pas leur engagement. Lorsque votre interlocuteur vous pose une question vous concernant, répondez par « je » au lieu d’utiliser « on » ou « nous ». Positionnez-vous et communiquez vos sentiments. Évitez également les expressions du genre « pourquoi pas ».

Susciter la communication

Choisissez des questions ouvertes lors de vos discussions et évitez autant que possible les questions fermées. Il faut poser des questions qui ouvrent une discussion et qui inciteront l’interlocuteur à répondre de manière vaste. Cela pourra déboucher à d’autres questions. Par exemple au lieu de dire à votre ami ou votre conjoint « est-ce la première fois que tu viens dans cet endroit ? », celui-ci ne pourra répondre que par oui ou non et la discussion filera tout droit vers une impasse.

Exprimer clairement ses opinions et demandes

Montrez-vous plus constructif et plus précis afin que vos interlocuteurs sachent exactement ce que vous voulez. Par exemple lorsqu’une réunion démarre tardivement au bureau et que vous souhaitez dénoncer cela, ne dites pas « On perd beaucoup de temps à ces réunions ». Prenez une position plus claire et dites « C’est la énième fois que la réunion démarre 30 minutes après et les discussions peu consistantes n’ont pas de sens, cela me dérange car j’ai beaucoup de travail et ces retards me font perdre beaucoup de temps ».

Se réconcilier avec le silence

Il n’est pas dit que vos discussions ne doivent pas avoir de blanc. Ne pensez pas que vous devez tout le temps avoir quelque chose d’intéressante à dire, cela risque de devenir assommant à la longue. Il est normal qu’il y ait parfois des silences car cela vous permet de laisser de la place à vous-même et à l’autre.

Le langage du corps

Une bonne communication passe également par le langage du corps. Votre interlocuteur sera très sensible à votre position corporelle, vos mimiques, vos mouvements, etc. Si vous dites que vous êtes confiant par rapport à quelque chose alors que vous êtes recroquevillé avec un regard baissé et des bras croisés, vous véhiculez le contraire de ce que vous dites. Il est conseillé de regarder votre interlocuteur dans les yeux lorsque vous lui parlez. Le sourire est aussi un allié de taille sans compter les gestes de vos mains.

Cultiver la familiarité et les messages positifs

Soyez léger et cultivez la convivialité. Donnez de l’importance aux discussions banales et soyez disponibles. Engagez des conversations avec les collègues, les voisins, les commerçant avec modestie et souplesse. Enfin, privilégiez les messages positifs lors de vos discussions.  

Vous pouvez également visiter les autres articles de ce blog < Tous les articles >

Laisser un commentaire