Comment vaincre la phobie des serpents ?

La phobie des serpents est un mal qui touche une personne sur trois dans le monde. Cette peur irrationnelle est parfois handicapante puisque le sujet peut paniquer rien qu’à la vue d’un serpent à l’écran. Cela devient encore plus grave s’il est confronté directement à ce reptile. Heureusement que la peur des serpents se soigne, voici comment vaincre la phobie des serpents.

Tout savoir sur la phobie des serpents

La peur des serpents ou ophiophobie est une angoisse éprouvée devant un serpent. La peur est une émotion qui survient lors de la prise de conscience d’un danger. Tout le monde peut ressentir cette appréhension à la vue d’un serpent venimeux comme le mamba noir ou le naja, ou d’un reptile imposant comme l’anaconda.

Il y a phobie lorsque cette peur est irrationnelle, c’est-à-dire qu’elle se manifeste en absence de danger réel et immédiat. C’est le cas par exemple lorsque le sujet prend peur en regardant un documentaire sur les serpents, ou lorsqu’il refuse de se rendre dans un lieu susceptible de contenir des serpents. Il peut fuir ou présenter des crises de panique même s’il est confronté à une espèce inoffensive comme le serpent de blé.

Les causes de la phobie des serpents

La peur est une émotion acquise. C’est un mécanisme de défense qui motive l’individu à se protéger, à combattre ou à fuir une menace. Par contre, les peurs irrationnelles, comme la phobie des serpents ou des araignées, peuvent être acquises. C’est-à-dire encouragé par des propos entendus sur la dangerosité de l’animal.

La phobie des serpents peut également être le résultat de circonstances traumatiques personnelles (vue d’un proche tué par un serpent, morsures de serpent, frayeur ou situation difficile causée par une rencontre avec un serpent…). Dans tous les cas, la connaissance de la source de la phobie peut aider à vaincre cette phobie.

Les conséquences de cette phobie

La phobie des serpents peut devenir catastrophique. Pris de panique, la victime peut perdre toutes ses facultés et n’arrivent pas à adopter le bon comportement pour éviter l’attaque d’une vipère de la mort ou d’un taïpan. Souvent, l’angoisse se manifeste par des tremblements, des étouffements ou encore par un évanouissement.

L’ophiophobie peut entraver l’exercice de certaines activités : une fermière qui ne peut plus aller dans l’étable en y rencontrant un serpent, un photographe animalier qui ne peut pas prendre un cliché de serpent, un enfant qui refuse de visiter un zoo. Plus grave encore, cette peur peut déclencher un trouble délirant, une dépression ou une psychose.

Les techniques pour vaincre la phobie des serpents

La TCC ou thérapie comportementale cognitive est un traitement efficace contre la phobie des serpents. Elle consiste à aider le patient à identifier l’origine de son problème et à adopter de nouveaux comportements pour sortir du cercle vicieux qui prolonge et aggrave sa phobie. Pour ce faire, le patient doit consulter un psychothérapeute spécialiste des troubles anxieux. Cette solution peut s’accompagner par la confrontation du patient à la cause de son angoisse.

La thérapie par l’hypnose est aussi une solution efficace pour vaincre la phobie des serpents. Dans chaque séance d’hypnose thérapeutique, le thérapeute aide le sujet à maîtriser progressivement sa peur.

Vous pouvez également visiter les autres articles de ce blog < Tous les articles >

Laisser un commentaire