Comment vaincre la peur du vide ?

La peur du vide constitue une phobie à part entière qui n’a rien avoir avec le vertige ou autres malaises passagers. Cette phobie peut être déclenchée chez un individu à la seule pensée qu’il puisse se retrouver en hauteur ou à une certaine altitude. La peur du vide est souvent la conséquence d’un traumatisme ancien vécu dans l’enfance ou d’un accident qui s’est produit dans la vie de l’individu créant en lui cette sensation de crainte.

La peur du vide constitue donc une sorte d’angoisse qui est ressentie à chaque fois qu’il faut monter à une certaine hauteur ou être à une altitude jugée trop dangereuse par l’individu. Elle est aussi appelée acrophobie. Dans la plupart des cas, les individus atteints n’ont guère besoin d’être à une haute altitude pour ressentir les premiers signes de panique. Dès les premiers mètres, les plus peureux commencent déjà à angoisser. Il s’agit d’un mal qui peut pousser certaines personnes à refuser par exemple des opportunités de travail parce que leur bureau se trouve au 10 ème étage. Cela peut aussi se manifester par le refus de grimper une tour pour admirer un paysage ou par bien d’autres signes comportementaux.

Se libérer de la peur du vide : l’hypno-thérapie, une solution efficace

Comme toute phobie, la peur du vide peut se révéler être très handicapante, tant sur le plan professionnel que personnel. Les personnes sévèrement atteintes gâchent ainsi des petits plaisirs et des opportunités en or du fait de leur crise d’angoisse. Mais heureusement, il est possible de se libérer de cette phobie et ainsi vaincre la peur du vide. Une des méthodes les plus populaires et les plus efficaces pour y parvenir c’est l’hypnose. L’hypno-thérapie est une discipline pratiquée par des thérapeutes ou psychologues. Ces derniers sont des professionnels pratiquant l’hypno-thérapie et qui sont susceptibles d’aider à vaincre la peur du vide. En consultation avec ces professionnels, ils invitent d’abord les sujets à parler de leur phobie, de ce qu’ils ressentent, etc.

Vous détendre et vous confronter à votre angoisse

A ce moment, le professionnel de l’hypno-thérapie vous invitera à vous détendre afin d’imaginer et de revivre des scènes de hauteur. Vous pourrez ainsi mieux leur parler de ce que vous ressentez lorsque vous devez monter à une certaine altitude et ainsi être confronté à vos émotions. Le professionnel vous plongera en effet dans un état d’hypnose afin de mieux comprendre vos émotions mais surtout à les mettre en confrontation avec vous même. Ces séances ont pour but de vous préparer aux situations de stress afin de vous apprendre à canaliser votre peur. De ce fait, lors de vos prochaines montées en hauteur, vous aurez l’impression d’avoir déjà vécu cela et vous serez donc moins angoissées et plus enclins à vaincre la peur du vide.

Faire recours à une thérapie cognitivo-comportementale

Une thérapie cognitivo-comportementale peut aussi être une solution efficace contre l’acrophobie. Le but de cette thérapie, c’est d’agir sur le comportement de l’individu pour le modifier. C’est une mesure directe qui se concentre non pas sur les causes mais sur le problème en lui-même. Exercée par des professionnels compétents en la matière, ces thérapies permettent à l’individu de transformer son angoisse en énergie positive lors de sa montée en altitude. Ce sont des séances qui dure une trentaine de minutes et que l’individu doit répéter plusieurs fois avant de voir son comportement face au vide s’améliorer.

Des exercices pour vaincre la peur du vide

Quelques exercices peuvent aussi vous aider à vaincre la peur du vide. Une respiration lente et posée par exemple pourrait vous être d’une grande utilité. Lorsque vous êtes angoissé, votre respiration s’accélère, votre rythme cardiaque s’élève, ce qui augmente votre capacité à avoir de plus en plus peur. Une respiration lente et profonde peut vous aider à canaliser toutes ces mauvaises énergies et à vous concentrer sur le moment présent. Aussi, penser à effectuer une marche lente afin de vous détendre. Vous pourrez ainsi garder le contrôle sur vous-même et être moins angoissée. Lorsque vous essayez de monter, éviter d’avoir le regard fixé. Ce qui veut dire ne pas regarder en bas ou encore moins regarder vers le haut. Placez votre tête droite, le plus droit possible.

Vous pouvez également visiter les autres articles de ce blog < Tous les articles >

Laisser un commentaire